navigation

La Gardienne du temps 10 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Conte , ajouter un commentaire

bougie


décembre 2002

(extrait)
« « Cher Père Noël,

Je sais que je t’ai déjà demandé un cadeau et que tu es très occupé avec tous les enfants du monde entier. Mais mon grand frère est très malade et je ne veux plus de mainate. Je voudrais que tu fasses revenir Fabien à la maison pour Noël. Sois gentil, je serais très heureux que tu me fasses ce cadeau ! 

Téo » »

 

Nathalie Caron 8 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

Tour Montparnasse

octobre 2002

« Je flânais dans le quartier de Montparnasse, attirée par les soldes d’été. Peut-être allais-je trouver-là mon bonheur, avant de rentrer en Bretagne ? Soudain, j’entendis crier mon surnom parmi la foule des passants : « Zabou ! ». Machinalement, je tournai la tête en direction de la voix. Ne connaissant personne à Paris, je pensai que je m’étais trompée et que l’on appelait quelqu’un d’autre. Pourtant, une jeune femme s’avança vers moi à grands pas, en m’adressant un franc sourire :

- Quel hasard de te retrouver ici à Paris ! Te souviens-tu de moi ? Nous étions en Terminale à Brest.

J’avais effectivement fait une partie de la Terminale dans cette ville. Pourtant, j’avais beau fouiller dans mes souvenirs, cette passante ne me rappelait aucune camarade de lycée. J’étais gênée de ne pouvoir mettre un nom sur ce visage maquillé avec soin.

- Excusez-moi, comment vous appelez-vous ?
- Nathalie Caron. »

(…)

 

La récréation 7 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Conte , ajouter un commentaire

Cour de récréation

novembre 2002

« A la récréation, avec mes copains du CM2 du groupe scolaire Brassens, on s’amusait à raconter l’histoire la plus incroyable qui nous était arrivée. Pierre, le petit blond à lunettes, nous a dit, très fier de lui qu’un jour, il s’était égaré avec ses cousins dans une forêt mais grâce à son sens de l’orientation et à son téléphone portable, il avait réussi à retrouver le chemin du chalet où ils passaient les vacances. Manuel, le gros dur de la bande, s’est vanté qu’il dealait du shit et nous a défié de prendre un joint à la sortie de l’école. Devant notre mine dégoûtée, il a rigolé et nous a traités de poules mouillées. C’est alors que je me suis avancé vers la bande, les mains sur les hanches :

- Pas mal, vos histoires, les gars. Mais moi, il m’est arrivé une aventure bien plus incroyable ! Accrochez-vous et que les fillettes ne tournent pas de l’œil. Car vos histoires, c’est de la rigolade à côté de ce qui m’est arrivé ! »

(…)

123

poète |
Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecritstoulouse
| Deviens qui tu es
| La balzacienne