navigation

Le plongeon 4 janvier, 2007

Posté par Xuan VINCENT dans : Sentimental , ajouter un commentaire


plongeon

juin 2007

« (…) A la fin de cette pièce, qui fut bien applaudie, le professeur revint un court instant présenter la pièce suivante, « La leçon de piano ». Elle fut jouée par un grand échalas à la mine sérieuse et une fausse blonde affublée d’une perruque qui en faisait des tonnes pour faire rire le public. Des rires fusèrent pourtant ici et là. Le professeur annonça peu après la pièce suivante de Dubillard, « Le Plongeon », interprétée par Charlotte et Dafné, et qui serait jouée d’une manière particulière. »

(…)

 

A la recherche du Scribe d’or 3 janvier, 2007

Posté par Xuan VINCENT dans : Science-fiction , ajouter un commentaire

Enluminure de la BNF

(texte inspiré librement par le roman et des chansons de Benjamin Sanchez)

avril 2007

« (…) Il était seul. Perdu dans le désert. A la recherche du Scribe d’or. Il avançait péniblement, ne sachant vers où diriger ses pas. Qu’était-ce véritablement le Scribe d’or et où, comment le  trouver ? Au loin, ses yeux fatigués par la lumière aveuglante du soleil à son zénith reconnurent une haute porte de couleur dorée. Intrigué, il s’en approcha. Arrivé devant la porte, d’un or éblouissant, il actionna la serrure. Un paysage d’une incroyable beauté s’offrit à ses yeux : une oasis aux remplie de vie – perroquets aux couleurs vives, élégants oryx, girafes, zèbres, éléphants, fennecs aux longues oreilles, tous rassemblés autour du point d’eau. Aucun être humain. Une vision du paradis terrestre, avant la venue de l’homme sur terre… songea le jeune homme. Comment l’homme avait-il pu en arriver à transformer la majeure partie de la planète en un vaste désert ? »

(…)

 

Les passeurs 2 janvier, 2007

Posté par Xuan VINCENT dans : Merveilleux , ajouter un commentaire

bateau-mouche (ancien)

avril 2007 

extrait : »La sonnerie de l’ascenseur le tira de ces sombres pensées. Enzo Fréhel se dépêcha de gagner le métro Censier et se réjouit à l’idée d’être enfin en week-end. Dans un peu plus d’une heure et demie, il serait chez lui. Arrivé à l’approche de la station de métro, une pensée lui traversa l’esprit, avec une force qui le surprit. Si seulement il pouvait il pouvait changer de vie, quitter le stress de Pressed, prendre le temps de vivre…. L’envie lui vint de rentrer par le chemin des écoliers, regarder Paris défiler tranquillement au fil de l’eau, comme ces touristes insouciants… D’un coup, sans plus réfléchir, pour la première fois depuis son embauche il y a quatre mois à Pressed, il se décida à changer son itinéraire quotidien : au lieu de s’engouffrer vers la bouche de métro de Censier Daubenton, il dirigea ses pas vers la Seine. »

 

123

poète |
Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecritstoulouse
| Deviens qui tu es
| La balzacienne