navigation

Nathalie Caron 8 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

Tour Montparnasse

octobre 2002

« Je flânais dans le quartier de Montparnasse, attirée par les soldes d’été. Peut-être allais-je trouver-là mon bonheur, avant de rentrer en Bretagne ? Soudain, j’entendis crier mon surnom parmi la foule des passants : « Zabou ! ». Machinalement, je tournai la tête en direction de la voix. Ne connaissant personne à Paris, je pensai que je m’étais trompée et que l’on appelait quelqu’un d’autre. Pourtant, une jeune femme s’avança vers moi à grands pas, en m’adressant un franc sourire :

- Quel hasard de te retrouver ici à Paris ! Te souviens-tu de moi ? Nous étions en Terminale à Brest.

J’avais effectivement fait une partie de la Terminale dans cette ville. Pourtant, j’avais beau fouiller dans mes souvenirs, cette passante ne me rappelait aucune camarade de lycée. J’étais gênée de ne pouvoir mettre un nom sur ce visage maquillé avec soin.

- Excusez-moi, comment vous appelez-vous ?
- Nathalie Caron. »

(…)

 

Histoires d’en train 4 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

train (dessin)

mai 2002

« Du plus loin que remontent mes souvenirs, je me revois dans un de ces trains qui me conduisaient chez mon père. J’ai vu passer les petites michelines rouges à vapeur. Un peu plus tard, l’électricité est arrivée sur la ligne Paris-Brest et les rails ont été cernés d’une forêt étrange de poteaux et de lignes électriques. Plus récemment, le TGV a peu à peu supplanté les fiers trains Corail. En train, je voguais entre deux mondes : à aller, je n’étais pas plus chez ma mère, au retour je quittais celui de mon père. »

(…)

Fragments de vie 1 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

 journal intime

mars 2002

« J’héritais d’une lointaine cousine, Madame Odette F., décédée le mois dernier à l’âge de 85 ans. Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir l’existence de cette parente, qui me léguait son appartement parisien ! Le samedi suivant, je pris ma voiture et me rendis sur place »

(…)

1234

poète |
Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecritstoulouse
| Deviens qui tu es
| La balzacienne