navigation

Fragments de vie 1 janvier, 2002

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

 journal intime

mars 2002

« J’héritais d’une lointaine cousine, Madame Odette F., décédée le mois dernier à l’âge de 85 ans. Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir l’existence de cette parente, qui me léguait son appartement parisien ! Le samedi suivant, je pris ma voiture et me rendis sur place »

(…)

Fest noz 6 janvier, 2001

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

fest noz

décembre 2001

« « Le roi Marc a des oreilles d’âne ! ». Plongée dans la lecture de mon ouvrage, je ne vois pas se réduire les kilomètres qui me rapprochent de la capitale. Curieux conte que celui que j’ai commencé à parcourir distraitement ce matin sur le quai de la gare de Brest. Très vite, sans y prêter gare, je me suis sentie happée par la magie de l’univers étrange des contes celtes, désireuse de savoir si le terrible secret du roi Marc serait un jour révélé dans le royaume. Le secret fut finalement éventé. C’est le coiffeur du roi Marc, son fidèle serviteur qui, un jour, ne put s’empêcher de confier l’indicible aux entrailles de la terre. Taire un secret aussi lourd est bien difficile… Mon carnet de route est là pour me le rappeler. Saurais-je respecter la volonté d’une jeune fille de Bretagne ? Ou bien succomberais-je comme l’infortuné coiffeur du roi Marc à la tentation de rompre mon pacte de silence ? »

(…)

 

Le doux visage de l’ange 4 janvier, 2001

Posté par Xuan VINCENT dans : Sentimental , ajouter un commentaire

ange blanc

septembre 2001

« La nouvelle, impensable, m’avait atteint comme un couperet. Le médecin m’avait pourtant ménagé, il craignait sans doute de m’effrayer. Pourtant, j’ai toujours détesté que l’on me cache la vérité. Aussi, lui avais-je demandé de me donner son diagnostic sans chercher à la dissimuler.

- Vous avez été victime d’un grave traumatisme crânien. Nous avons pu vous sortir d’un très long coma mais il est possible que vous gardiez des séquelles.

 Après une longue convalescence, j’avais pu quitter ma chambre d’hôpital et reprendre mon travail. Mais quelque chose s’était brisé en moi. Mes collègues m’avaient toujours connu enjoué, j’étais le boute-en-train de l’équipe. Pour une raison qui m’échappait, ceux-ci ne me reconnaissaient plus. »

(…)

 

1...1617181920...22

poète |
Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecritstoulouse
| Deviens qui tu es
| La balzacienne