navigation

Un voyageur sans bagages 7 juin, 2013

Posté par Xuan VINCENT dans : Lieu singulier , ajouter un commentaire

grille château_1

Début de la nouvelle :

« Il était parti par le premier train en direction de l’Est. Une voiture devait l’attendre le soir à la gare terminus.

-         Bonjour, vous êtes bien Monsieur Delaporte ?

Un homme d’âge mûr assis à l’avant d’un fiacre vint interrompre ses pensées. Déconcerté, le jeune homme opina.

-         Je me présente, Claude, cocher de Monsieur le Comte, chargé de vous conduire à son domaine. Veuillez monter dans la voiture, je vais prendre vos bagages.

Habitué au confort de moyens de transports plus modernes, le passager connut quelques frayeurs durant le trajet. Ce cocher conduisait ses chevaux à vive allure et plus d’une fois dans un virage le jeune homme crut sa dernière heure arrivée.

-         Nous voilà arrivés, Monsieur. Vous voyez cette grille ? C’est l’entrée du domaine. Il  vous suffira de sonner, on viendra vous accueillir.

Le jeune homme esquissa un geste pour récupérer sa valise ainsi que son volumineux attaché-case mais le cocher l’arrêta.

-         Ne vous souciez pas de vos bagages, je les apporte au Chalet. Au revoir Monsieur, je vous souhaite un agréable séjour. »

Sur ces paroles, le cocher fouetta ses chevaux, emprunta un sentier obliquant vers la droite et bientôt le jeune homme le vit disparaître dans la forêt.

L’enfant du Poséidon 30 janvier, 2013

Posté par Xuan VINCENT dans : Personnage singulier , ajouter un commentaire

Epinette_2

Début de la nouvelle :

 Elle avait fini par dire oui. Accoudée au bastingage, la fillette regardait d’un air interrogateur la côte s’éloigner, les bâtiments qui lui étaient familiers devenir petits comme des maisons de poupées. Une brise légère soulevait ses cheveux tandis que le soleil, alors haut dans le ciel, faisait briller sa chevelure dorée. A côté d’elle, sa mère observait l’île s’amenuiser irrémédiablement. Sentant l’inquiétude de la gamine, elle lui prit la main et lui adressa un regard qui rasséréna l’enfant. Machinalement, voyant une mèche brune rebelle la narguer, la femme ajusta son chignon. Lorsque la côte disparut dans une brume de beau temps, les deux passagères se fondirent dans le flot des voyageurs avant de regagner leur cabine.

L’après-midi passa rapidement. Désireuse de commencer un roman, la jeune femme s’était allongée sur sa couchette. Le ronronnement du moteur conjugué au léger roulis du paquebot avaient toutefois eu raison d’elle et rapidement elle avait sombré dans un sommeil profond. Assise sur la couchette voisine, la fillette lâcha son ours et regarda par le hublot. La mer, d’un bleu profond, s’étendait à perte de vue. Aucun bateau n’était visible, il semblait que leur navire fût seul sur l’eau, loin de toute terre connue.

Le Garçon de la New Forest 16 août, 2012

Posté par Xuan VINCENT dans : Merveilleux,Passion (peinture, musique...) , 1 commentaire

cavalière rousse cheval noir

Début de l’histoire :

« Nouvellement arrivé dans la New Forest, cette région méconnue du sud de l’Angleterre, je tombai sous le charme du petit village de Burley. En outre, on disait le lieu riche en légendes. Sans plus hésiter, je frappai à la porte d’un cottage isolé. Un homme dans la soixantaine à la mine avenante m’ouvrit. Je lui demandai s’il était possible d’être hébergé plusieurs jours durant, par chance le tenancier du B&B me répondit qu’une chambre venait de se libérer.

Un soir, un petit cadre posé sur un meuble du séjour attira mon regard et je demandai à mon hôte qui était cette jeune cavalière si souriante. Son visage se rembrunit, je craignis avoir posé une question indiscrète. Cependant, peu après il reprit contenance et m’expliqua que cette photo lui était chère, il la conservait en sa mémoire.

« Cela fait bien longtemps de cela, il y a plus de quarante ans, me dit-il, vous n’étiez pas encore né. A cette époque, j’étais encore un jeune homme vaillant, bien différent de celui que vous voyez  aujourd’hui. Mais je n’oublierai jamais sa venue dans la région. »

12345...22

poète |
Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecritstoulouse
| Deviens qui tu es
| La balzacienne