navigation

Un certain regard 6 juin, 2012

Posté par Xuan VINCENT dans : Passion (peinture, musique...) , ajouter un commentaire

silhouette hommejpg

 

Début de la nouvelle :

« La jeune fille, jusque là tranquille, ne put s’empêcher de s’exclamer « Non, ce n’est possible ! ». Assise dans la chambre voisine, une vieille dame écrivait, d’une belle écriture appliquée. Le cri l’interrompit au milieu d’une phrase, la plume suspendue au dessus de la feuille. Alertée, elle l’interrogea, sans bouger de sa place : « Qu’y a-t-il, Margot ? ». Cette dernière, arrivée prestement, resta un moment silencieuse, la mine atterrée.

 

-         Ce livre que j’ai adoré, en fait je l’ai déjà lu il y a trois ans… Si seulement je pouvais me souvenir de toutes mes lectures !

-         N’as-tu pas apprécié redécouvrir ce roman ?

-         Si, reconnut la jeune fille.

-         L’oubli a parfois des vertus, crois-en mon expérience.

 

Un sourire éclaira le visage de l’adolescente. Qui des deux était la plus jeune ? En cet instant, en dépit des apparences, elle se demanda si ce n’était pas sa grand-mère. Celle-ci, à ses yeux pétillants de malice et à ce petit doigt pointé en l’air, avait quelque chose à lui raconter. Quel vieux souvenir allait-elle ressortir du passé ? Son attente cette fois fut de courte durée.

 

-         Tu te rappelles du cirque Barnum, Margot ?

-         Oui, bien sûr, mamie. Tu m’as déjà raconté cette histoire cent fois, quand j’étais petite.

-         C’est vrai, mais je ne t’ai pas tout dit. Tu étais trop jeune, il est temps que tu connaisses la vérité. »

Jardin de papier 24 décembre, 2011

Posté par Xuan VINCENT dans : Merveilleux , ajouter un commentaire

fleur origami

« Le printemps avait toujours été sa saison préférée. Au moment où la nature renaissait, l’envie lui prenait de sortir de sa chrysalide et de partir à la découverte du monde. Sans aller pour autant jusqu’aux Célèbes, la beauté ne se trouve-t-elle pas autour de soi, dès lors qu’on y prête attention ?

- Chérie, me voilà !

Tirée de ses pensées, la jeune femme se retourna et reconnut avec joie son amoureux. Plus exactement, de lui elle distingua sa chevelure de jais bouclée qui brillait au soleil, le reste de son visage étant masqué derrière un énorme bouquet de fleurs. « Quelles magnifiques roses, Quentin… mais pour quelle occasion ? » En guise de réponse, il lui tendit le bouquet et elle découvrit son visage aimé : les traits fins, le regard clair pétillant de malice, la bouche bien dessinée, elle ne se lassait pas de le regarder…

-          Un voyage au pays de la Lorelei, sur les traces de Wagner et loin de l’agitation de la capitale. Cela me plaît bien ! »

(début de la nouvelle)

 

 

Une autre Coppélia 16 janvier, 2011

Posté par Xuan VINCENT dans : Merveilleux , ajouter un commentaire

Une autre Coppélia

« Le jeune homme arrivait à l’approche du carrefour d’Alésia. Bientôt, il allait se rendre

chez son traiteur habituel et commander un sandwich qu’il mangerait sur le pouce à son bureau, afin de gagner un peu de temps sur sa journée de travail. Comme souvent, une longue file d’attente s’étirait devant la boutique. Cependant, ce midi-là, Matthieu Datchary poursuivit son chemin et remonta d’un pas tranquille l’avenue Reille.

Bientôt, il parvint à la hauteur de l’entrée la plus proche du parc Montsouris. Depuis combien de temps n’y avait-il pas mis les pieds ? Sans aller plus loin dans sa réflexion, il se dirigea vers le kiosque voisin où l’on vendait toujours des gaufres, crêpes, glaces et autres douceurs à emporter. Il commanda le menu crêpes et, son panier repas en main, soudain désireux de parcourir les lieux, il remonta le sentier bordant le lac jusqu’à la passerelle séparant les deux parties du jardin »

(début de la nouvelle)

123456...22

poète |
Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecritstoulouse
| Deviens qui tu es
| La balzacienne